La Créatine

créatineAujourd’hui je vais vous parler de la créatine.

On entend souvent parler d’elle dans les salles de sport, mais aussi dans différents sports comme le rugby par exemple.

Pour avoir pratiqué pendant 13 ans, je vous assure que lorsque l’on arrive à un certain niveau, elle arrive d’elle-même sur votre table de chevet ;).

Cette petite molécule que l’on trouve dans toutes les boutiques spécialisées sous forme de poudre ou de gélules, se trouve avant tout dans nos viandes rouges.

Pourquoi en prendre?

En fait, la créatine permettrait dans les termes, de stimuler la prise de masse musculaire maigre d’environ 4,5 kg. Ceci grâce à une prise de force pouvant être de 10% en tout juste quelques semaines (cure de 4 à 8 semaines). Attention, ces résultats ne sont pas des affirmations, mais des résultats à prendre au conditionnel.

Comment est ce que çà marche?

Ca vous dit un petit cours de chimie ? 😉

Ambiance « C’est pas Sorcier » en route Marcel!

Par définition, la créatine est l’acide α-méthylguanidino-acétique de formule :HNC (NH2)N (CH2COOH) (CH3)

On entend souvent parler de créatine, mais aussi de créatinine.

Pas de soucis, les deux sont liées car la créatinine est tout simplement issue du catabolisme* de la créatine.

Le Catabolisme* qui est un processus biochimique de dégradation exoénergétique subi par les molécules organiques dans les cellules vivantes pour aboutir au transfert d’une partie de leur énergie potentielle sur des molécules telles que l’

ACIDE ADENOSINE TRIPHOSPHORIQUE que vous connaissez plus sous l’acronyme, ATP. 

ATP

L’effet escompté sera de fournir l’énergie nécessaire, que l’on pourra classer par catégorie, comme source mécanique, électrochimique voire thermique. Vous ressentirez sûrement cette sensation de chaleur après une prise de créatine monohydrate.

Mais ce processus va permettre la formation des macromolécules par le biais d’un effet thermodynamique.

Ainsi, cette formation de macromolécules mises en réserve ( comme le glycogène,les lipides) , apportera l’effet que tout sportif recherche : l’anabolisme.

Finalement, si nous devions ranger la créatine dans plusieurs catégories, nous la retrouverions dans la prise de masse, de force, dans la production d’énergie, dans la santé.

Pour résumé, la créatine est composée de 3 acides aminés que sont l’arginine,la glycine et la méthionine.

Donc pas d’amalgame, elle est composée d’acides aminés, mais n’est pas un acide aminé.

Elle va stimuler la prise de masse maigre et la force en quelques semaines de cure.

Et ce, en respectant un régime alimentaire déterminé et suivi pour des résultats optimums.

Principale source d’énergie pour nos muscles, nous la retrouvons sous forme de gélules ou de poudre. Et dans certains cas dans nos pré-workout.

Précautions

Attention

  • La consommation de créatine ne semble pas présenter de danger, du moins chez les athlètes et les adultes en bonne santé. Plusieurs chercheurs estiment cependant qu’il faudrait disposer de davantage d’études à long terme (c’est-à-dire sur une période supérieure à 5 ans), notamment chez les adolescents, qui constituent un groupe important parmi les consommateurs de créatine.
  • La créatine doit être consommée aux doses recommandées. Aux doses supérieures, elle peut être toxique pour certains organes (reins, foie et cœur) et provoquer de l’hypertension.
  • Les personnes âgées sont susceptibles de prendre de la créatine pour ralentir la perte de masse musculaire. En raison de leur état de santé souvent précaire, elles constituent un groupe à risque concernant d’éventuels effets indésirables et complications, notamment en cas d’insuffisance rénale.
  • La consommation de créatine entraîne une rétention d’eau dans les muscles. Afin d’éviter une déshydratation des tissus autres que musculaires, on recommande de boire au moins 2 litres d’eau par jour si l’on prend un supplément de créatine et d’éviter les facteurs aggravant la déshydratation : température élevée, transpiration abondante. Les résultats de deux essais cliniques indiquent toutefois que la supplémentation en créatine n’affecterait pas la thermorégulation des athlètes qui fournissent d’intenses efforts lorsqu’il fait très chaud. La prudence est cependant de mise dans de telles situations.
  • La créatine cause une augmentation de poids, car elle entraîne une augmentation de la masse musculaire chez la personne qui fait de l’exercice. Sans activité physique, il y aura gain de poids, mais pas de masse musculaire.

Contre-indications

  • Les personnes diabétiques et celles qui souffrent de troubles rénaux devraient éviter de prendre de la créatine, à moins d’être sous surveillance médicale.
  • On ne dispose pas de données suffisantes sur l’innocuité de la créatine chez les enfants, les femmes enceintes et celles qui allaitent.

Effets indésirables

  • Occasionnellement : douleurs gastro-intestinales, nausées, diarrhée et crampes musculaires.
  • Des cas de convulsions, d’arythmies cardiaques, de cardiomyopathies, de thromboses veineuses, de rhabdomyolyse (dégénérescence fulgurante du muscle) et d’insuffisance rénale ont été rapportés. Le lien entre ces symptômes et la créatine n’a pas été établi, mais la prudence reste de mise.

J’espère que cet article vous aura apporter quelques réponses supplémentaires.

J’espère vous retrouver nombreux à nous suivre.

Merci pour votre lecture à très bientôt et que la fonte soit avec vous!

Max

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s